vendredi 15 mars 2019

Comte rendu de la réunion/débat du 9 mars

La réunion/débat que nous avons organisée samedi dernier (voir ici) a rencontré un franc succès: de 40 à 50 participants, sont venus échanger. Il y a longtemps que nous n’avions pas eu autant de participants, parents, sourds et professionnels , avec un bel horizon des solutions dans l’ex Haute Normandie, certaines personnes venant de l'Eure et même du Havre.

Après un mot de bienvenue du président, Sebastien Kramm, Cécile Sellier, membre de l'APEDAHN, a présenté l'objet de la réunion, à savoir faire un état des lieux de la situation de la prise en charge scolaire des enfants sourds dans la région, et discuter de la mise en place d'un PEJS au niveau local (voir ici pour le texte réglementaire).

Sa présentation a rappelé qu'il n'y a que deux PEJS "complets" pour l'instant en France, à Lyon et à Toulouse. Elle a présenté une synthèse des points clés du texte.

De nombreux témoignages de parents mais aussi de professionnels, dont les coordinatrices du PEJS collège (Lecanuet) et du PEJS lycée (Marcel Sembat) sont venux ensuite montrer la réalité du besoin: la situation n'est clairement pas satisfaisante, de nombreuses familles ont relaté des difficultés dans la prise en charge et la scolarisation de leur enfant, pénalisant leur scolarité future.

Les coordinatrices du PEJS collège  et lycée nous ont expliqué le fonctionnement des PEJS de chaque établissement. Malgré leur évidente bone volonté, des difficultés apparaissent à chaque rentrée:
  • les heures d'interpretariat, nécessaires sont à négocier à chaque rentrée (18h cette année, ce qui est trop peu);
  • la formation des AESH en LSF est faite sur leur temps libre;
  • la formation du personnel en LSF sur leur temps libre et à leur frais, sachant que la maitrise de la LSF requiert un réel investissement sur plusieurs années;
  • enfin, les postes d'AESH formés au public sourd ne sont pas pérennisés.

Ces coordinatrices font chaque année une sensibilisation au lycée Marcel Sembat pour les professeurs et les AESH volontaires de l'académie, qui a pour objectif d'expliquer les aménagements et la spécificité du public sourd. Un après midi est consacré à l'initiation à la LSF.

Mme Blondel, enseignante spécialisée, nous a aussi relaté les difficultés rencontrées lors de la création du PASS il y a quelques années : la classe (de type ULIS) a finalement fermé par absence de candidats.

Mme Ozouf de Liesse (service d'interprétariat) a relaté les difficultés que les interprètes de Liesse rencontrent dans leur pratique: comme le budget alloué est limité, il arrive que des enfants rencontrent les interprètes uniquement au moment d'un examen (brevet ou autre). Or certains enfants signants ont une langue des signes très partielle, rendant l'expérience difficile pour les deux: l'interprète peut avoir du mal à comprendre l'élève, et elle n'est pas sure que son message soit compris. Un partenariat formel établi avec le rectorat aurait pu sécuriser ces prestations, à la fois pour les interprètes et pour les élèves, mais le rectorat n'a jamais voulu s'engager.

Enfin, il a été rappelé que le texte sur les PEJS prévoit explicitement la coopération avec les associations locales et nationales représentatives. Il semble donc crucial que nous nous saisissions de cette opportunité pour réclamer aux institutions la mise en place d'un PEJS complet, avec des moyens adaptés. Par ailleurs, au niveau local, il semble que le nouvel inspecteur ayant en charge le PEJS souhaite faire le point sur son fonctionnement et les moyens alloués, avec l’appui des EMS.

La réunion s'est terminée en présentant le projet de lettre ouverte formulant cette demande. Elle sera adressé à tous les interlocuteurs concernés, en énumérant nos revendications, pour le meilleur accompagnement possible pour nos enfants.

mardi 19 février 2019

Réunion débat: quel avenir scolaire pour nos enfants sourds et malentendants ?

S’interrogeant sur la suffisance des moyens qui sont alloués à la réussite scolaire de nos enfants, une réussite primordiale pour leur épanouissement pour qu’ils arrivent à l’âge adulte fort d’un savoir qui leur ouvrira les portes pour la réussite de leur vie active et professionnelle, nous organisons une réunion pour recueillir vos avis et vos attentes.

Ce projet ne concerne pas seulement nos enfants mais les vôtres aussi.

Parce que nous avons besoin de votre soutien, parce que vous avez peut-être envie de découvrir notre projet, parce que vous souhaitez peut-être témoigner sur ce que vous avez vécu, nous vous donnons rendez-vous le samedi 9 mars 2019 à 10h00.

Venez nombreux !

Lieu: Centre Médico Social Département de la Seine Maritime 80, rue de la République, 76120 Grand Quevilly

Cette réunion sera interprétée en LSF par Liesse.



dimanche 27 janvier 2019

Demandes de stages

Nous recevons assez régulièrement des demandes de stages pour des étudiants, dans le domaine du médico-social (orthophoniste, codeur LPC, éducateur, psychologue, etc.), ou des demandes d'emploi.

Afin d'éviter toute ambiguité: nous ne sommes pas une structure d'accueil. Nous n'avons pas de personnel permanents, nous n'accueillons aucun enfant, n'avons pas de locaux d'accueil, ni même de permanence journalière!

Nous ne pouvons donc en aucun cas accueillir ou encadrer des stagiaires, et n'avons pas de postes ouvert dans ces domaines. Il est donc inutile de nous envoyer des CV et lettres de motivation par mail.

Si vous cherchez dans le domaine de la surdité de l'adulte ou de l'enfant, les structures à contacter sont:
  • Centre Beethoven, 94-96 Rue Saint-Julien, 76100 Rouen, qui héberge 3 structures: CRA, CAMSP et SESSAD.
  • Centre François Truffaud à Canteleu, qui héberge un Service d’Enseignement et d’Education pour Jeunes Sourds (SEEJS).
  • ARIADA, structure d'accompagnement pour de l'intégration professionnelle ou social.

samedi 29 décembre 2018

Décret relatif à l'allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH)

A noter ce jour la publication (Journal Officiel du 29 décembre) d'un décret qui réforme la durée d'attribution de l'AEEH (allocation de base et compléments).

Pour les demandes déposées à partir du 1er janvier 2019:

Lorsque le taux d'incapacité de l'enfant est au moins égal à 80 % et que le certificat médical ne mentionne pas de perspectives d'amélioration de l'état de l'enfant, l'AEEH de base est désormais attribuée sans limitation de durée jusqu'à l'âge limite du bénéfice des prestations familiales (ou jusqu'au basculement à l'allocation d'adulte handicapé lorsque l'ouverture de ce droit est consécutive au droit à l'AEEH).

Précédemment, le dossier était à renouveller périodiquement.

Références: Décret n° 2018-1294 du 27 décembre 2018

Nous nous félicitons évidemment de cette mesure: la paperasse associée au handicap de son enfant est une charge pénible et répétitive, devant laquelle les familles ne sont pas toutes armées de la même façon. Cette mesure va donc dans le sens d'une simplification pour les familles.

vendredi 21 décembre 2018

Assemblée Générale 2019

L'APEDAHN organise une assemblée générale le

Samedi 26 janvier 2019 - 14h30

Lieu: maison de quartier Brisout de Barneville, 1 rue Geuffroy, 76100 Rouen (plan ci-dessous)

Edit 24/01/2019 : nous bénéficierons de la présence d'un(e) interprète en LSF.

Nous accueillerons avec plaisir tous les membres actuels, parents, stagiaires LSF, etc., les anciens membres, les potentiels nouveaux membres, les enfants des trois catégories précédentes, bref, tout le monde!

L'objectif est multiple, avec bien sur les traditionnels rapports d'activités et bilan financier, mais nous tenterons surtout:
  • de vous présenter les activités passées de l'association,
  • de vous motiver sur des projets à definir,
  • enfin, de passer un moment convivial en partageant une galette!
Nous espérons que ce sera aussi l'occasion de nombreux échanges informels sur l'actualité en rapport avec nos enfants.

Venez nombreux !

PS: afin de gérer la logistique au mieux, merci de répondre à ce petit sondage!


Localisation: Rouen rive gauche, pas très loin du commissariat de police, rue Brisout de Barneville.
 - 500 m de la station de Métro "Joffre"
 - 350 m de la station de Métro "St Sever"

 

mercredi 27 juin 2018

LSF 2018-2019: réunion de rentrée


La réunion d'information collective pour la rentrée scolaire 2018-2019, se déroulera le jeudi 30 août à 18h à la maison de quartier Saint Sever, rue Saint Julien, 76100 Rouen.

Cette réunion est ouverte à tous, elle nous permettra de vous présenter l'association ainsi que les formations que nous proposons.

Vous pourrez aussi vous pré-inscrire, notamment pour les formations LSF. Certains groupes étant très demandés, les présents seront évidemment prioritaires. En cas d'impossibilité, merci de contacter Anne Cécile Marquet par mail préalablement.

Pour les détails sur l'organisation de nos cours LSF, nous vous invitons à consulter cette page, et aussi voir tous nos billets en rapport.

Accès: la salle est au premier étage. On peut entrer soit par l'extérieur, soit par le centre commercial (porte dans l'angle, à coté de la boulangerie).



Colloque ACFOS sur l'insertion professionnelle

En tant que parents d'enfants sourd, nous nous interrogeons fréquemment sur l'avenir social et professionnel de nos enfants: Quel métier ? Comment? Ou ? Quel accompagnement, quelle intégration ?

Afin de faire le point sur ces problématiques, ACFOS (Action Connaissance Formation pour la Surdité) organise un colloque à Paris lundi 12 et mardi 13 novembre 2018 sur le thème :

“Insertion professionnelle : que dire aux parents ?“

Dans un marché du travail très tendu, à l’ère de la mondialisation et du développement des technologies numériques, l’organisation du travail est profondément transformée: quelle place dans l’emploi pour les personnes sourdes ?
Quelles sont les clés et les leviers sur lesquels s’appuyer pour accompagner votre enfant si vous êtes parent, pour guider un jeune si vous êtes professionnel, ou pour être acteur de votre propre insertion dans la vie active si vous êtes concerné ?
L’objectif de ce colloque est d’expliciter les conditions de réussite de l’intégration professionnelle d’une personne sourde. Il est important de comprendre les “règles du jeu” et de s’y préparer en amont du premier emploi.


Toutes les informations sont sur la page: acfos.org/colloque-acfos-15

Le bulletin d'inscription est à télécharger sur la page ci-dessus, ainsi qu'un avant programme.

A noter qu'il y aura une interprétation en LSF.

L'APEDAHN peut prendre en charge les frais d'inscription (70€ par personne) pour les parents adhérents qui souhaiteraient s'y rendre, nous contacter par mail.

Par ailleurs, ACFOS édite aussi un périodique, la "Revue ACFOS", qui contient des articles de fond sur des problématiques autour de la surdité. Pour une présentation de ACFOS, c'est ici.